L'élégance du hérisson - Muriel Barbery


4ème de couverture
" Je m'appelle Renée, j'ai cinquante-quatre ans et je suis la concierge du 7 rue de Grenelle, un immeuble bourgeois.
Je suis veuve, petite, laide, grassouillette, j'ai des oignons aux pieds et, à en croire certains matins auto-incommodants, une haleine de mammouth. Mais surtout, je suis si conforme à l'image que l'on se fait des concierges qu'il ne viendrait à l'idée de personne que je suis plus lettrée que tous ces riches suffisants.

Je m'appelle Paloma, j'ai douze ans, j'habite au 7 rue de Grenelle dans un appartement de riches.
Mais depuis très longtemps, je sais que la destination finale, c'est le bocal à poissons, la vacuité et l'ineptie de l'existence adulte. Comment est-ce que je le sais ? Il se trouve que je suis très intelligente. Exceptionnellement intelligente, même. C'est pour ça que j'ai pris ma décision : à la fin de cette année scolaire, le jour de mes treize ans, je me suiciderai. "

Mon avis

On m'avait énormément parlé de ce livre qui me tentait mais j'avais besoin de compagnie pour me motiver à le débuter, comme il y avait une Lecture Commune, j'ai décidé que cela serait ma première.


Un livre magnifique, écrit d’une très belle plume. J’ai passé un très bon moment en le lisant. Les personnages sont attachants, touchants, et donnent vraiment à réfléchir, tout comme l’histoire dans son ensemble.
Certes ce livre est très « mode » en ce moment semble-t-il, mais j’ai accroché, je me suis laissée happée par ses lignes, parfois compliquée (à lire à tête libre et reposée), j’ai été subjuguée par les splendides descriptions tout au long du livre. Le Haka et le plongeon acrobatique, sont dessinés merveilleusement. Un usage des mots que j'ai vraiment apprécié. La façon dont est imagée Renée (page 175) m'a par ailleurs interpellée. 
Ce livre donne une vision du monde et de la société bien réelle. La culture est universelle, une des grandes choses que je garderai de ma lecture.
Une fin à laquelle je ne m’attendais pas et qui m’a laissé bouche bée.
Une très belle découverte.
Ce livre a été lu dans le cadre d'une lecture commune avec AnneSo, Christine, lecturevvv, Lyra Sullivan, marmotte, Mélusine, Nathalie, Setsuka, stellade et Yogi dont je me réjouis beaucoup de lire les chroniques (lien via leurs blogs en cliquant sur le pseudo).

7 petit(s) cri(s):

Hajar a dit…

C'est très gentil à toi d'avoir mis les liens vers nos blogs, j'en ferai de même !

J'ai trop aimé le livre aussi. Ma critique est écrite aussi, je la publierai demain :)

Sunniva a dit…

J'ai récemment écrit moi aussi une chronique au sujet de ce livre. Je l'ai adoré parce qu'il est tout sauf creux, et il amène vraiment le lecteur à réfléchir. Après, chacun interprète certaines choses à sa manière et en retire quelque chose de personnel. C'est d'autant plus sympathique que la plume est agréable. Un régal!

Cath a dit…

Je suis bien d'accord avec toi sur le fait que L'auteure utilise les mots avec beaucoup d'aisance et d'efficacité.
C'est drôle parce que pour moi la fin a beaucoup joué dans mon avis mitigé. Je l'ai trouvé un peu trop facile...

Azilis a dit…

Un livre coup de cœur pour moi!! 9a fait longtemps que je l'ai lu mais j'ai encore en mémoire les émotions ressenties tout au long de la lecture et surtout à la fin à laquelle je ne m'attendais pas!

Frankie a dit…

J'avais trouvé ce livre assez prétentieux et n'avais pas du tout aimé Renée que je trouvais en fait condescendante avec les autres. J'ai préféré la petite fille et le japonais.

MyaRosa a dit…

Lu il y a quelques temps déjà, j'en garde un merveilleux souvenir.

Nelfe a dit…

C'est un livre magnifique, je suis bien d'accord avec toi. Très poétique, très sensible, je l'ai vraiment adoré. On en parle là si ça t'intéresse: http://cafardsathome.canalblog.com/archives/2010/11/14/19602581.html

Je l'ai tout de suite fait lire à Mr K (mon chéri et co-auteur de blog) et je l'ai offert à ma tante pour Noël. Je l'ai tellement aimé que j'ai envie de le partager :)

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse....